Pourquoi on aime tant les régimes ?


Ils sont voués à l'échec (à 95% dans les 5 ans), même parfois dangereux et pourtant on continue.

Se mettre au régime, c’est avant tout obéir, suivre des règles qui dictent l'autorisé et l’interdit. Tellement plus facile de s'en remettre à quelqu'un et à quelque chose quand on a peur de perdre le contrôle en permanence...

Et qu’importe si les informations sont nombreuses et se contredisent toutes entre elles: plus c’est contraignant, mieux c’est !

La preuve avec le succès du régime sans gluten. Véritable casse-tête et destiné aux personnes atteintes de la maladie cœliaque , il fait le bonheur de tous ceux qui s’épanouissent dans la contrainte.

Finalement, se restreindre est rassurant. Dans une société d’abondance et d’hyperchoix , le "sans" permet de limiter les possibilités, donc les angoisses. Plus la diète est sévère et difficile à supporter, plus on se sent en sécurité.

Les régimes, c'est également un sentiment de toute puissance . On ne peut rien faire concernant notre taille ou la couleur de nos yeux; avec les régimes on a l’impression d'avoir des super pouvoirs sur notre poids et donc sur notre corps. Ce sentiment est aussi important, si ce n’est plus, que les résultats obtenus. Le bonheur extrême est dans le début des régimes, dans le plaisir du commencement et dans la promesse qui finalement fait autant rêver que le résultat.

Et quand bien même nous serions bien dans notre peau et notre poids, on nous rappelle sans cesse les super histoires de super personnes qui ont réussi des super exploits, alors on se dit pourquoi pas moi.

C'est dommage tant d’efforts, de contraintes, de règles à suivre en vue d'un objectif qui, in fine, est tout simplement :le bonheur.

#régime #bonheur

25 vues

 (+972) 50 307 6126

(+33) 1 77 5O 84 OO

                                                                      laurenazoulay@me.com