Le cercle familial: 1er frein psychologique à la perte de poids.


Mincir c'est aussi dans la tête. Et parfois, ça bloque.

Focus sur le cercle familial, 1er obstacle psychologique qui nous empêche de perdre du poids.

Maigrir, quand toutes les silhouettes familiales sont enrobées, revient à se singulariser, et même parfois pire. Ce qui peut être ressenti comme un rejet symbolique ou un désaveu de ses origines avec, à la clé, le risque de blesser ses proches.

Une responsabilité difficile à endosser, mais nécessaire, car mincir, c'est aussi rompre avec ceux qui nous aiment tels que nous sommes et à qui l'on dit, en maigrissant, qu'ils ont tort de nous aimer ainsi, puisque nous-mêmes, on ne s'aime pas.

Et quand la culpabilité se mélange à la torture affective, l'inconscient tranche et les kilos restent immuablement accrochés.

Certaines ont grandi avec une mère qui valorisait l'intransigeance corporelle. Nombreuses sont les ex-ados sous influence qui continuent à s'infliger des diètes restrictives pour tenter de rivaliser avec l'image d'elles que leur mère a idéalisée. Une manière inconsciente de perpétuer l'exigence maternelle. Sauf qu'il est impossible de maigrir durablement pour autrui...

Mais contre toute attente, ne pas maigrir peut également être un acte de rébellion.

L'alimentation tient une dimension affective forte dans beaucoup de familles. S'aimer et, plus encore, se le dire, c'est communier avec les êtres qu'on aime. Résultat, même rassasiée, on ne rechigne pas sur la taille des portions, pas plus qu'on ne rejette les plats à table. Les mets sont une marque symbolique d'amour; les refuser, c'est la repousser.

C'est ainsi que l'on finit toujours son assiette au mépris de sa satiété, pour manifester son attachement à l'être cher qui s'est mis aux fourneaux, ne pas ternir le bonheur commun ni trahir l'éducation reçue.

La solution ? Etre en cohérence avec soi même...et uniquement soi même.

#repas #lifestyle #culpabilité

11 vues

 (+972) 50 307 6126

(+33) 1 77 5O 84 OO

                                                                      laurenazoulay@me.com