Impossible de lui faire manger des légumes verts

Mis à jour : mars 7



Donner le goût des haricots, épinards, brocolis ou poireaux à votre enfant, un défi de chaque jour.

Avant tout, dédramatisez et faîtes-vous confiance !



Ma petite nièce adorée de 4 ans refuse de manger systématiquement tous les légumes, phénomène classique appelé" néophobie alimentaire".

Nous étions à table ensemble ce midi et elle a mangé des brocolis avec plaisir et sans pleurer.

Je suis une tata (heureuse) et une maman (heureuse) comme les autres, sachez donc que je n'y arrive pas toujours, et encore moins avec ma fille...

Mais ce midi, j'ai réussi !



Rien d'anormal, je lui ai mis son assiette devant elle en lui énonçant le menu "brocoli, riz, poulet".

Bien sûr, elle a refusé de manger; je lui réponds alors "c’est le menu, voilà ce qu’il y a à manger".

Rien à faire, elle persiste, sans avoir goûté, elle se lève et me dit qu'elle n'a pas faim.

Je débarrasse donc l’assiette en lui disant « tu n’as pas envie de manger ? Tu peux te lever de table alors, tu mangeras au goûter après la sieste".

Elle est revenue s'assoir à table puis elle a pris sa fourchette pour manger.

C'est en effet le cas de neuf enfant sur dix, ils se ravisent et se mettent à manger...


Pour l'aider un peu, je lui ai suggéré que l'on fasse un bonhomme avec tous les aliments; l'idée lui a plu 20 secondes, puis elle s'est arrêtée de manger à nouveau.

Ainsi, pour continuer dans l'alimentation ludique, je lui ai demandé de n'en prendre rien qu'une bouchée pour compter combien de fois elle mâchait le poulet avant de manger et de faire dans un second temps le même calcul avec une bouchée de riz et une bouchée de brocoli. C'est d'ailleurs à ce moment qu'elle a pu réellement goûter.

Puis qu'elle a mangé sans se forcer au moment d'après ...pour finalement apprécier le Wok poulet brocoli sauce sésame.

Je lui expliquais alors pourquoi il fallait manger des légumes et pourquoi ils étaient indispensables pour sa santé.

Les légumes verts contiennent en effet en grande densité des éléments nutritifs, vitamine A et C, ils sont également une Importante source de magnésium, de calcium et de fer.

Je m'entends lui dire "nous avons besoin de manger des brocolis pour avoir de la force, plus tu en mangeras et plus tu auras de force pour me courir après et m'attraper", et aussi "regarde je mange tes brocolis. Je mange les mêmes... et j'adore ça !" .


Pendant qu'elle continuait à manger, j'ai fait en sorte quelques instants de m'adresser à tous les autres convives assis à table, sauf à elle, comme si elle n'était pas là. Je répétais des phrases du type, "je sais qu'elle est forte, moi j'ai une entière confiance en ce qu'elle fait, je suis certaine qu'elle va réussir à manger les brocolis pour pouvoir devenir encore plus forte".

Tout d'un coup, elle s'est arrêtée et a dit "personne ne me regarde manger", je lui ai répondu "aucun souci ma poupée, tu me montres ton assiette quand tu veux ".

Quelques minutes après elle me dira "regarde Tata Laulau, j'ai tout mangé, mes brocolis aussi et c'était très bon."


Un peu plus tard dans la journée, je lui ai demandé ce qu'il l'avait pousser à manger les brocolis, elle m'a répondu "maintenant je peux t'attraper !"

Merci la vie pour ce beau moment.



Mais au fait pourquoi les enfants n'aiment pas les légumes ?

La première hypothèse est d'ordre nutritionnel : votre enfant mange surtout pour calmer sa faim. Et les céréales ou les féculents calent davantage que les légumes. Il leur réserve donc un accueil enthousiaste.

Les légumes verts ont un goût fort, parfois amer. Une majorité d'enfants supporte mal les odeurs en bouche. Il est intéressant d' y ajoutez un peu de beurre, de fromage ou de crème.

Moins on mange de légumes verts, moins on les aime. En perdant l'habitude de les ajouter au menu, on finit par les oublier. C'est bien dommage, car il existe une grande diversité de végétaux et il n'y a pas de raison, a priori, qu'un enfant n'aime aucun légume !



Mes recommandations de diététicienne et naturopathe

en bref

Avant tout n'oubliez pas, la clé de la réussite est la patience !

1) soigner la présentation

Miser sur les compositions miniatures : dés de concombre, mini bouquets de brocolis, boulette, brochette.

2) cuisiner autant que vous pouvez

Nos enfants préféreront les légumes sautés, ou en gratin, avec du fromage, du gingembre ou du paprika à ceux simplement cuits à la vapeur.

Il faut que ce soit bon !

3) oser le mélange des texture et les tartes ainsi que les repas gâteaux

Spaghetti de courgettes au pesto, gâteau de pâtes aux épinards et à la crème.

4) montrer l'exemple et mettre votre enfant en confiance.

Si votre enfant vous voit manger des légumes avec plaisir, il aura davantage envie d'y goûter. Il nous regarde et il nous fait confiance.

5) de la patience!

Continuer à lui présenter régulièrement les légumes qu'il n'aime pas encore - les spécialistes disent qu'il faut dix présentations pour qu'un nouvel aliment soit accepté- et pour l'entendre (peut-être) un jour vous dire : « encore ! »




Pour conserver intactes leurs qualités nutritionnelles, les légumes doivent être choisis aussi frais que possible, lavés à l'eau, cuits très vite, de préférence à l'étuvée, et consommés de suite.




 LAUREN AZOULAY

 (+972) 50 307 6126

(+33) 6 11 28 04 96

                                                                      laurenazoulay@me.com

 Conseil contenus

 www.smart-content.fr