Aromathérapie: les bienfaits des

huiles essentielles

 

Santé naturelle

Extraites par distillation à la vapeur d'eau, les huiles essentielles sont des composés aromatiques très puissants, leurs propriétés étant aujourd'hui scientifiquement prouvées. 

Que soigne t-on avec l'aromathérapie?

L'aromathérapie est l'utilisation des huiles essentielles à des fins médicales, leurs champs d'application sont en effet nombreux: 

-troubles du fonctionnement digestif (acidité, aérophagie, ballonnements)

- troubles infectieux (mycoses, angine, sinusite, poux)

- troubles nerveux (sommeil, céphalées, palpitations, anxiété) 

- troubles cutanés (eczéma, acné, herpès)

troubles hormonaux (aménorrhées, syndrome prémenstruel)

Outre leur action curative, elles opèrent de manière préventive en stimulant le système immunitaire afin de lutter contre les infections bactériennes et virales.

Parmi les propriétés les plus connues, on citera la propriété antiseptique. Ainsi, l'huile essentielle de thym en solution aqueuse à 5% détruit le streptocoque en 4 minutes et le staphylocoque en 8 minutes. 

Les huiles essentielles sont également réputées pour la beauté (cellulite, chute de cheveux, ongles cassants, etc ) et la lutte contre le vieillissement (rides, vergetures, etc)

Comment s'utilisent les huiles essentielles  ?

Selon les plantes et les troubles à traiter, les huiles essentielles peuvent être administrées de plusieurs façons:

voie orale, respiratoire (inhalation, olfaction, diffusion), cutanée et rectale.

Les huiles essentielles sont des produits puissants, elles peuvent être dangereuses et doivent être utilisées avec précaution et modération.  

Il est donc très important de demander conseil avant utilisation.

Les huiles essentielles peuvent être dermocaustiques, photo sensibilisantes, abortives et epileptogènes. Elles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses, les yeux, le contour des yeux, le nez et les oreilles et certaines par voie orale,

Les huiles essentielles sont interdites chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez l'enfant de moins de 6 ans sans l'avis d'un professionnel de santé.